Pompe Cornouailles de Lyon

Lyon, à l’époque romaine, était alimentée en eau courante par quatre aqueducs qui assuraient un débit d’eau d’environ 45000 m3 par jour.
Ces aqueducs furent laissés à l’abandon après la chute de l’empire romain. La ville de Lyon ne remit en service un réseau d’eau potable qu’après le milieu du 19e siècle.
Le débit d’eau connu à l’antiquité ne fut dépassé qu’à l’orée du 20e siècle
Le réseau fut alimenté à partir de 1856 par un captage dans le Rhône à travers des bassins filtrants et de pompes à vapeur de type Cornouailles, construites sous licence par Schneider au Creusot. Les premières ont fonctionné pendant 50 années.
Une seule machine nous est parvenue pratiquement intacte dans l’usine des eaux de Saint Clair, à Caluire.
Elle pouvait pomper environ 1000 m3 par heure.
C’est un remarquable élément du patrimoine industriel du 19e siècle.

Nous remercions l’association  « L’eau à Lyon et la pompe de Cornouailles » pour l’organisation de la visite.

Pour en savoir plus :
L’eau à Lyon
Historique des pompes Cornouailles à Lyon
Principe de la pompe Cornouailles

Une réflexion sur « Pompe Cornouailles de Lyon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.