Tous les articles par admin_gjl

Aurores boréales à Tromso

Le spectacle lumineux des aurores boréales est provoqué par l’interaction entre les particules chargées du vent solaire et la haute atmosphère terrestre.
Les aurores boréales s’observent couramment près des pôles magnétiques de la terre.  Tromso se trouve idéalement placé pour les voir, même avec des activités solaires moyennes . Mais il fallait s’éloigner de la côte, jusqu’en Finlande lors de notre séjour mi-octobre, pour s’affranchir de la couverture nuageuse.

Les prises de vue photographiques magnifient le spectacle en raison de la haute sensibilité des appareils photos numériques avec des isos élevés et des temps de poses assez longs. L’observation avec nos yeux est bien plus terne.
Valeurs de réglage typiques pour un appareil plein format Canon R5 et un objectif Samyang 14mm :
ouverture F2,8 – 3200 iso – pose de 3 à 15 s
Un site de référence pour photographier les aurores boréales

Spot en Finlande, à cheval avec la Suède et tout près de la frontière norvégienne.

Spot en Norvège, près de la frontière finlandaise.

Un grand merci à Jean Baptiste Strobel d’Amarok et à Delphin Ruché de Wandering Owl de Tromso pour leur implication, la connaissance des spots et des aurores boréales afin de trouver les bonnes conditions pour les observations.

Tromso – Kvaloya

Tromso, ville de 70 000 habitants, est située à 300 km au nord cercle polaire. Baignée par le Gulf Stream, elle reste d’un climat relativement tempéré malgré sa position dans le nord de la Norvège.
La ville de Tromso s’est développée surtout à partir de la fin du 19e siècle comme point de départ pour les expéditions polaires. Aujourd’hui le tourisme représente près de la moitié de l’activité économique.
Il reste encore des maisons et édifices en bois du 19e siècle comme la cathédrale.

L’île de Kvaloya est proche de Tromso. Elle est caractérisée par une végétation de type tundra avec des graminées, mousses, lichens, arbrisseaux.

Le Teich, réserve naturelle

Le Teich, situé sur le bord du bassin d’Arcachon, abrite de nombreux oiseaux. En juin, même si la diversité est plus faible, les observations restent variées :
Aigrette garzette, Héron, Chevalier gambette, Echasse blanche, Cormoran, Ibis falcinelle, Cygne tuberculé, Mouette rieuse, Poule d’eau, Foulque, Canard pilet, Sarcelle d’hiver, Gorge-bleue à miroir, Rousserolle effarvatte, Hypolaïs polyglotte.
L’entrée de la réserve est plus matinale en fin de semaine avec une ouverture à 7H. Quel bonheur de pouvoir ressortir après ces périodes de confinement !
Nous sommes partis à 9 photographes du Marcy Photo Club pour profiter d’une certaine proximité avec la faune.

Le banc d’Arguin nous a également tenté avec ses étendues de sable en face de la dune du Pilat. Peu de diversité avec surtout des Huitriers pie qui tournaient au dessus de nous pour nous détourner de leur nid. Nous sommes pourtant bien restés en dehors de la zone protégée de la réserve.

Marché de Noël de Colmar

Ce marché, ouvert presque  tout le mois de décembre, reste à taille humaine. La ville est magnifique avec ses illuminations et ses vieilles maisons et ruelles. Différents marchés sont disséminés sur les places du centre de Colmar. Une chorale d’enfants chantant sur des barques ajoutait du plaisir au charme de cette soirée.

Iles Eoliennes

Les Iles Eoliennes se situent au nord-est de la Sicile.
Elles sont d’origine volcanique, avec deux volcans encore actifs.

iles eoliennes

VULCANO
Cette île est dominée par le Vulcano della Fossa. L’ascension est assez facile. On trouve au bord du cratère des fumerolles acides.
En bas, au bord de la mer des baigneurs s’immergent dans un bassin de boues sulfureuses aux vertus thérapeutiques, il est entouré de roches jaunes et ocres.
Des roches aux formes extraordinaires se trouvent dans la vallée des monstres

STROMBOLI
La visite de cette île avec son volcan en activité reste un moment inoubliable. Il faut monter au somment avec un guide (900 m de dénivelé)  à la tombée de la nuit pour jouir d’un spectacle extraordinaire avec les jets de lave incandescente et le bruit des explosions.

On peut aussi monter mois haut, sans guide, vers le Sciara del Fuoco. C’est une vaste coulée de lave sous le sommet du volcan. La vue reste encore spectaculaire.

Joli village au pied du volcan.

SALINA
Les volcans se sont endormis, la nature est plus sereine, plus verte.
L’île est connue pour ses vins.
L’ascension de la Fossa delle Felci, le plus haut sommet, fait découvrir un vaste panorama. Belles falaises à Pollara.
Et on rencontre des vestiges des tremblements de terre : église reconstruites, maisons écroulées.

LIPARI
C’est la plus grande île et aussi la plus touristique. La ville est dominée par le Castello, citadelle construite sous Charles Quint sur des murs grecs pour se protéger des Turcs. Des vestiges plus anciens montrent une occupation de plus plus 1000 ans avant JC.